La Sarl Robert Boucheron séduit le groupe Schiever grâce au béton de chanvre - Yonne Développement. 18 janvier 2012.

Publié le par J2M Com

Yonne-Developpement.JPG

 

2011 restera certainement dans les annales pour l'entreprise florentinoise. Sa rencontre avec les dirigeants du groupe Schiever, un des fleurons professionnels du landernau économique icaunais, n'aura pas été vaine. Enthousiasmés par les aspects novateurs d'un concept 100 % naturel, le béton de chanvre, les responsables techniques de ce spécialiste de la distribution auprès de la GMS ont répondu de manière très favorable au projet véhiculé par la Sarl. Celle-ci, positionnée d'ordinaire sur les segments de la maçonnerie, de la couverture et du ravalement de façades, a su convaincre leurs différents interlocuteurs de la pertinence de leurs idées. Il est vrai que Schiever ne pouvait être que conquis par cette technique naturelle s'inscrivant dans le pur respect du développement durable, cher à l'entreprise d'Avallon... Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule pour Boucheron, Schiever s'est même investi financièrement en amont du projet. Il a contribué pour moitié au budget recherche et développement, nécessaire à la faisabilité de ce nouveau produit ! Sur une enveloppe budgétaire globale de 400 000 euros, ce geste intelligent a eu pour conséquence heureuse d'insuffler de l'air frais sur la PME de Butteaux. Constat bénéfique de Jérémy Roche, gérant de l'entreprise Boucheron : « jamais nous n'aurions pu financer seuls ce programme de recherche, indispensable au lancement du produit...».


Des perspectives très encourageantes avec Schiever... Dès lors, tout va aller très vite. Même si les ultimes certifications officielles du CSTB (Comité scientifique et technique du bâtiment) se font encore attendre, la construction du nouvel édifice de Schiever dont les 400 m2 d'habillage extérieur seront assurés par Boucheron et sa méthode révolutionnaire, est désormais enclenchée. Ce bâtiment sera fonctionnel d'ici quelques semaines dans la zone commerciale sud de Sens. Il sera la vitrine exclusive d'un savoir-faire amplement maîtrisé de la Sarl Boucheron au service du tertiaire. Jusqu'à présent, cette technique n'était utilisée que pour servir la cause de la rénovation dans l'habitat. Avec sa mise en application dans le domaine de l'entreprise, c'est un cap prometteur qui vient d'être franchi. Demain, le béton de chanvre pénètrera aussi le marché du neuf et de la construction. La Sarl Robert Boucheron entend bien jouer les précurseurs sur ce sujet et sensibiliser les artisans du BTP. A force d'abnégation, cette entreprise de vingt salariés, qui pèse aujourd'hui 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires, a opté pour une prometteuse diversification de ses activités, en marge des secteurs d'intervention habituels. Se positionner vers la conception et la vente de solutions isolantes à base de chanvre pourra lui ouvrir des horizons insoupçonnés. On le sait, la filière du chanvre connaît un très bel essor dans l'Yonne depuis plusieurs années. Grâce, en partie, à l'investissement et au soutien de partenaires inconditionnels tels que les chambres consulaires...


L'emploi y gagnera à coup sûr ! Ainsi, grâce à ce procédé technique naturel, Boucheron peut espérer d'agréables perspectives. A commencer par la réplique à l'identique d'un second bâtiment professionnel pour Schiever construit dans le Loiret, à Soupe sur Loing précisément et ce, d'ici fin 2012. Côté emploi, la récente embauche d'un spécialiste de cette technique naturelle prouve que l'entreprise icaunaise ne restera pas longtemps les deux pieds dans le même sabot. L'Aube, la Seine et Marne et le Loiret devraient être très vite de nouveaux terrains de chasse tant au plan commercial qu'au niveau marketing. En se projetant vers du plus long terme, Jérémy Roche estime que d'ici cinq ans, « ce sont une vingtaine d'emplois supplémentaires qui seront à mettre à l'actif de la PME...». Cet ambitieux projet devrait faire des émules bien au-delà des frontières départementales, auprès des industriels, des collectivités et surtout des particuliers ayant choisi le neuf. Boucheron a déjà initié de fructueux contacts avec le cimentier Lafarge et Tradical, un producteur de chanvre, filiale d'un groupe belge. L'apologie du béton de chanvre au service de la construction neuve n'est plus qu'une simple question de mois. La longue réflexion, menée depuis 2009 par les dirigeants de la Sarl Robert Boucheron, n'aura donc pas été futile.

 

Retrouver l'article en ligne : cliquez ici.


Publié dans On en parle...

Commenter cet article