L'hôtel de Toucy en retraite anticipée ? Le Groupe HEDS, toujours en stand-by - L'Yonne Républicaine. 10 Novembre 2011.

Publié le par J2M Com

l'Yonne-Républicaine

 

toucy.jpgUn projet hôtelier dans les locaux de l'ancienne maison de retraite de Toucy est évoqué depuis un an. Aujourd'hui, le dossier est en stand-by. Plus personne ne bouge. Tout le monde attend.

Depuis le mois d'octobre 2010, un projet hôtelier, initié par le patron du Parc des maréchaux – groupe HEDS - à Auxerre, Pascal Leclerc, et soutenu par les collectivités, est évoqué dans les anciens bâtiments de la maison de retraite de Toucy. Un an après, le dossier est au point mort.

Le conseil d'administration de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes et les collectivités cherchent depuis près de trois ans à se débarrasser des 4.000 m² désertés de la rue Aristide Briand, qui pèsent sur les tarifs de l'actuelle maison de retraite.

 

Aujourd'hui, les résidents supportent un surcoût de 4 € à la journée, pour pallier l'amortissement des emprunts contractés pour construire les nouveaux locaux. Même plus, selon le président de la communauté de communes du Toucycois, Jean-Philippe Saulnier-Arrighi, qui a avancé le chiffre de « 6 ? » lors de la foire de Toucy. « Il faut tirer les leçons des erreurs du passé », avait-il glissé alors, faisant référence à la construction du nouvel Ehpad, lancée avant d'avoir trouvé un acheteur pour les anciens locaux.

 

Aujourd'hui, le patron du Toucycois n'est « plus associé aux démarches. Le dossier est entre les mains du maire et du conseil général », botte-t-il en touche. Sauf que de son côté, le maire est « un peu désespéré. Le dossier est au point mort, concède Michel Kotovtchikhine. Les discussions avec Yonne équipement (bras armé du conseil général pour le soutien aux entreprises, ndlr) n'ont pas abouti. L'entité n'a pas les compétences requises pour soutenir ce type de projet. »

 

Une épine dans le pied de l'élu, pourtant « soutenu par le Département, qui ne pilotera pas le projet mais sera partenaire », assure seulement le conseiller général du canton, Pascal Bourgeois. En revanche, les présidents des autres communautés de communes de Puisaye, sollicités en mars dernier par l'ancien président du Département, Jean-Marie Rolland, rechignent à investir dans un projet purement toucycois. « L'entraide à ses limites », regrette le maire de Toucy, qui n'a, pour l'instant, « aucune autre solution » que la création d'un hôtel.

 

En attendant, même s'il « cherche ailleurs », Pascal Leclerc « patiente. Je suis toujours prêt à me lancer dans le projet, si les collectivités le soutiennent, déclare-t-il. Mais il faut savoir ce qu'on veut. Pour attirer des touristes étrangers dans l'Yonne, il faut se bouger. »

 

L'article en ligne : cliquez ici.

Publié dans On en parle...

Commenter cet article